INFOS

Incendies : tous responsables !

 
 
Incendies : tous responsables !

Un incendie qui ne se déclenche pas, ce sont des milieux naturels, des biens et même des vies qui sont préservés. Aujourd’hui, un feu sur deux est la conséquence de l’imprudence humaine.

Comme chaque année, le risque d’incendie est l’une des préoccupations principales de l’État qui participe financièrement (via des crédits du ministère de l'agriculture) aux côtés de l'Entente pour la forêt méditerranéenne et des Régions PACA et Occitanie à la campagne de prévention des incendies de forêt. A l’instar des années précédentes, la Délégation à la Protection de la Forêt Méditerranéenne a participé à la conception et au financement de ces actions de communication auprès du grand public.

Dans l’optique de prévenir les incendies de forêt et de protéger les personnes ainsi que les biens :

L’emploie du feu est interdit,

partout et pour tous,

sur l’ensemble du département de l’Hérault.

 

            Rappelons qu’en France sont recensé 3 000 incendies, en moyenne, qui détruisent près de 12 000 hectares de forêts chaque année. Il est donc strictement interdit :

  • Les brûlages de végétaux (coupé ou sur pied)
  • L’écobuage
  • Les feux de camp
  • Les barbecues en zone végétalisée
  • De fumer dans les zones naturelles et de jeter les mégots
  • Le brûlage des déchets verts de parcs et jardins (déchets de tonte, feuillages, branchages issus d’élagage de haies…), demeure interdit sur l’intégralité du département au titre de l’article 84 du Règlement sanitaire départemental.

Jets de mégots depuis vos véhicules = DANGER !

            Selon une étude réalisée par l’institut Ipsos en 2018, près d’1 Français sur 7 (soit 14%) admet jeter ses mégots de cigarette par la fenêtre de leur véhicule en marche. En d’autres termes, c’est 1 fumeur sur 2 qui se débarrasse d’en moyenne 100 mégots par kilomètres et par jours. Parmi eux, 1 fumeur sur 5  n’a pas conscience des conséquences d’un tel comportement, qui peuvent avoir des portées dramatiques. Quelles portées dramatiques ? Votre mégot pourrait se retrouver sur le bas côté de la route, où les herbes sèches sont un facteur de départ de feu.

            Dans la majeure partie des cas, l’origine des incendies sur les routes est due à cette très mauvaise habitude de certains fumeurs. En étant plus responsable et en emportant un cendrier dans votre voiture, par exemple, des dommages importants pourraient être évités et, surtout, les pompiers ne seraient plus réquisitionnés pour des catastrophes pouvant être évitées !

            Alors citoyens français fumeurs prenez conscience qu’un « simple mégot » jeté par la fenêtre de votre véhicule peut avoir des conséquences irréversibles, encore plus durant l’été. Soyons responsable et prévoyez d’emporter un cendrier dans votre voiture ou prenez des pauses cigarettes sur les aires d’autoroutes.

 

Retrouvez le spot de prévention "Mégot et feu de forêt" :   https://www.youtube.com/watch?v=qvmiftCy2iI

 

Le non-respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales. En cas d’incendie, même involontaire, des amendes pouvant aller jusqu’à 150 000 € ainsi que des peines d’emprisonnement peuvent être prononcées. Des dommages et intérêts peuvent être réclamés.

 

Que faire en cas d’incendie ?

Si vous avez connaissance d’un départ de feu, la première des choses à faire est de rebrousser chemin et de vous en éloigner. En cas d’impossibilité, ne sortez jamais du véhicule, fermez les vitres et allumez les phares. Ne coupez pas le moteur pour pouvoir repartir dès que possible.

Faites immédiatement appel aux pompiers avec le numéro 18 pour le signaler et ainsi éviter qu’il se propage. Pensez à prévenir également les urgences aux 112 (ou 114, destiné aux personnes sourdes et malentendantes).