L'Etat acteur dans le département

La préfecture organise un exercice de sécurité civile au Tunnel du Rocher de la Vierge sur l’A75

 
 
Exercice de sécurité civile au Tunnel du Rocher de la Vierge sur l’A75

Un exercice de sécurité civile s’est déroulé dans le tunnel du Rocher de la Vierge sur l’A75, le 29 avril 2015.

Les services de l’Etat (préfecture, police, gendarmerie, SDIS, DDTM, Direction Interdépartementale des Routes Massif Central), le Conseil départemental de l’Hérault et les communes concernées se sont mobilisés afin de tester l’efficience des dispositions prévues par le plan de crise.

Le scénario joué, durant environ 2 heures, a simulé un accident de type Transport de matières dangereuses (TMD), dans le sens nord-sud, entre un camion citerne  transportant un produit chimique et un véhicule léger avec quatre personnes à bord. Dans cet accident, quatre personnes sont blessées dont le chauffeur du poids-lourd.

L’objectif de cet exercice, était de tester l’organisation des secours (pompiers et SAMU)  en cas d’accident TMD dans le tunnel ainsi que la mise en place  des dispositions du Plan de Gestion de Trafic (PGT) de l’A 75 entre les échangeurs de Soubès et du Bosc tel que prévu en cas d’accident.

Parce qu’anticiper permet de mieux gérer les situations de crise, l’Etat organise régulièrement des exercices.  La sécurité des tunnels les plus importants relève de la compétence du Préfet, ainsi que l'organisation des exercices de simulation de crise dont l'obligation fait suite au renforcement de la réglementation consécutive à l'accident du tunnel du Mont Blanc en 1999. 

Dans le département de l'Hérault, 3 tunnels doivent faire l'objet de tels exercices : le tunnel du Rocher de la Vierge et le tunnel du Pas de l'Escalette, tous deux situés sur l’A75 sur l’arrondissement de Lodève, et le tunnel de la Comédie à Montpellier (géré par la Ville de Montpellier).

Bien qu’aucun accident corporel majeur ne se soit produit à l'intérieur du Tunnel du Rocher de la Vierge, cet exercice de simulation a permis de s'entraîner en situation réelle pour sensibiliser les usagers aux bons réflexes à adopter en cas d’évacuation dans un tunnel et pour tester la coordination des services intervenants afin d’améliorer la sécurité des personnes et des biens et le service aux usagers. S’agissant d’un transport de matières dangereuses, les dispositions relatives à la mise en œuvre d’un périmètre de sécurité et les conséquences en matière de pollution ont fait également partie de l’exercice.