Restaurateur : la formation à l’hygiène alimentaire

 
 
La formation à l’hygiène est un préalable à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans un établissement manipulant des denrées alimentaires afin de garantir la sécurité sanitaire des produits commercialisés.

Suis-je concerné par cette réglementation?

La formation aux bonnes pratiques d'hygiène s'applique à la restauration traditionnelle, la restauration rapide, les cafétérias et autres libres-services. La note de service DGAL/SDSSA/N2012-8022 du 30 janvier 2012 détaille les activités de restauration concernées par cette obligation.

Quelles sont les obligations en matière de formation à l'hygiène alimentaire?

La formation à l’hygiène est un préalable à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans un établissement manipulant des denrées alimentaires afin de garantir la sécurité sanitaire des produits commercialisés.

La réglementation européenne tout comme la réglementation française prévoit des exigences strictes concernant les bonnes pratiques d'hygiène pour les professionnels de la restauration commerciale.

Il convient en particulier de distinguer :

  • les exigences européennes du paquet hygiène, qui s'appliquent à tout opérateur du secteur alimentaire,
  • et les exigences nationales en matière de formation applicables à la restauration commerciale.

Afin de maîtriser la sécurité sanitaire des aliments, les professionnels sont ainsi soumis aux obligations de formation suivantes :

Cas général : formation aux bonnes pratiques d'hygiène des personnes manipulant les denrées alimentaires

Le règlement (CE) n°852/2004 du 24 avril 2004 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires précise que les personnes manipulant des denrées alimentaires doivent être encadrées et disposer « d'instructions et/ou d'une formation en matière d'hygiène alimentaire adaptées à leur activité professionnelle ».

Cette obligation de formation à l'hygiène s'impose à toute personne travaillant au sein d'un établissement manipulant des denrées alimentaires.

Une entreprise peut organiser elle-même la formation aux bonnes pratiques d'hygiène de ses salariés (via la diffusion d'instructions, d'échanges de pratiques...), ou choisir de faire appel à un prestataire extérieur (formation HACCP par exemple). Le suivi d'une action de formation délivrée par un organisme de formation n'est pas nécessairement requis pour atteindre cet objectif de la réglementation.

Cas particulier : formation exigible en restauration commerciale

En plus de l'obligation générale en matière de formation à l'hygiène alimentaire, les établissements de restauration commerciale sont également soumis à l'article L.233-4 du code rural et de la pêche maritime (CRPM). Cet article établit l'obligation de disposer au sein des établissements de restauration commerciale d'un membre du personnel ayant suivi une action de formation spécifique dans le domaine de l'hygiène alimentaire :

  • Sont concernés par cette obligation les établissements des secteurs de la restauration traditionnelle, des cafétérias et autres libres-services et de la restauration de type rapide.
  • La formation doit être délivrée par un organisme de formation déclaré auprès du préfet de région. La liste des organismes de formation enregistrés dans une région peut être consultée sur le site internet de la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt.
  • Il suffit qu'une personne dans l'établissement de restauration commerciale justifie de cette formation.
  • Les personnes pouvant justifier d'une expérience professionnelle d'au moins trois ans au sein d'une entreprise du secteur alimentaire comme gestionnaire ou exploitant sont réputées avoir satisfait à cette obligation de formation.
  • Une personne détenant un diplôme ou titre à finalité professionnelle listé par l'arrêté du 25 novembre 2011, et délivré postérieurement au 1er janvier 2006, est réputée satisfaire à cette obligation de formation. Le cas échéant lors d'un contrôle officiel, il incombe à la personne concernée d'apporter la preuve de cette expérience.

A noter : La réglementation ne prévoit pas de date limite de validité de cette formation, ou d'obligation de renouvellement.

Quelles sont les sanctions?

La mise en évidence du non-respect de ces exigences en matière de formation lors d'un contrôle officiel en sécurité sanitaire des aliments peut faire l'objet d'une mise en demeure sur la base de l'article L.233-1 du CRPM, adressée au responsable de l'établissement avec le rapport d'inspection, et lui enjoignant de suivre la formation dans un délai fixé. Si, dans le délai imparti, la formation n'a pas été suivie, l'infraction à l'article R. 205-6 du CRPM est relevée par procès-verbal de constatation. Cette non exécution est passible de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe.

Le respect de ces dispositions ne dispense pas les professionnels des établissements de restauration commerciale du respect d'autres réglementations applicables en matière de formation, notamment le règlement (CE) n°852/2004 du 24 avril 2004 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires.

Les sanctions éventuelles relatives à un défaut de formation s'appliquent bien sûr sans préjudice d'autres sanctions administratives ou pénales pouvant être nécessaires en raison de l'observation d'autres non-conformités en matière d'hygiène.

Qui contacter pour réaliser une formation au sein de mon établissement ?

Accéder à la liste des opérateurs enregistrés auprès de la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt d’Occitanie en cliquant ici.

Pour aller plus loin

Règles d'hygiène dans la restauration et les commerces alimentaires

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32189

Ouvrir un restaurant

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F33794

Déclarer la manipulation de denrées alimentaires d’origine animale

http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/entreprise-agroalimentaire-et/obtenir-un-droit-une-autorisation-71/article/preparer-ou-vendre-des-denrees-193?id_rubrique=71