«J'éco-rénove, j'économise»

 
 

«J'éco-rénove, j'économise» : le dispositif d'aide à la rénovation énergétique des logements destinés aux particuliers

« J'éco-rénove, J'économise » a pour ambition d'inciter les particuliers à engager des travaux de rénovation énergétique dans leur habitat et de les aider dans leurs démarches.

« J'éco-rénove, J'économise » c'est : des aides aux particuliers pour financer la rénovation énergétique de leur logement : les aides existantes (éco-prêt à taux zéro, crédit d'impôt développement durable) sont optimisées ; la subvention spécifique pour les ménages modestes (46 % des Français) a été renforcée (de 35 à 40 % du montant des travaux) et deux nouvelles primes de 1 350 et 3 000 euros ont été créées (deux tiers des Français y sont éligibles). Ces aides s'ajoutent aux dispositifs innovants de subventions des collectivités locales.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de ces primes en fonction de vos revenus et des travaux que vous souhaitez entreprendre :

Prenez rendez-vous avec un conseiller près de chez vous en appelant le 0 810 140 240. 

450 « points rénovation info service» sont répartis sur l'ensemble du territoire.

Site Internet :renovation-info-service.gouv.fr

 

Ce dispositif marque le lancement opérationnel du plan de rénovation énergétique de l'habitat (PREH) qui a pour objectif de rénover 500 000 logements par an d'ici à 2017 et ainsi de diminuer de 38 % la consommation d'énergie dans le secteur du bâtiment à horizon 2020. En France, 45 % de l'énergie est consommée par le secteur du bâtiment, qui émet environ 25 % des gaz à effet de serre. En effectuant des travaux de rénovation énergétique, une famille peut réduire sa consommation d'énergie et faire d'importantes économies. La facture annuelle de chauffage représente environ 900 € en moyenne par ménage (soit 9 % de leur budget). Entre une maison mal isolée et une maison très performante, la facture peut passer de plus de 2 500 à 250 € par an, ce qui représente une économie de près de 200 € par mois !

Le plan s'appuie sur les réseaux de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et de l'Agence nationale pour l'information sur le logement (Anil), qui maillent tout le territoire, ainsi que sur le Commissariat général à l'investissement.