Avis de l'ADEME sur le procédé de gazéification des déchets

 
 

 

Au cours de l’année 2008, la direction régionale de l’ADEME a participé à une mission d’étude sur le procédé de gazéification des déchets avec torche à plasma développé par Plasco Energy afin de conduire une première évaluation des performances de cette technologie et de son aptitude à proposer une solution opérationnelle aux différents territoires du département de l’Hérault encore en déficit de capacité de traitement.

A l’issue de cette mission, un premier rapport d’analyse a été rédigé par mes services et le ministère en charge du développement durable a souhaité qu’il soit complété par une expertise plus large et plus fouillée s’attachant à détailler en profondeur les procédés thermodynamiques mis en œuvre dans le réacteur et affinant l’évaluation du degré de maturité industrielle de l’usine pilote, prototype des modules envisagés par Plasco pour la France. L’ADEME, chargée de cette étude complémentaire, a missionné à cette fin un expert indépendant appartenant au cabinet Envalys.

Le rapport correspondant est maintenant achevé et il sera prochainement mis en libre consultation sur le site internet de l’ADEME. Dès à présent, afin d’apporter quelques éléments de réflexion complémentaires aux projets en cours d’étude, il m’a semblé opportun de vous en communiquer un résumé sommaire.

J’en retiens comme points principaux :

  • depuis bientôt 2 ans, la technologie Plasco n’est jamais parvenue à monter en puissance et les rendements moyens de traitement des déchets sont restés inférieurs à 10 % de la capacité nominale,
  • les performances de valorisation matière et énergie annoncées par Plasco doivent encore être démontrées,
  • la complexité des réactions et des procédés mis en jeu laissent supposer une maîtrise très délicate qu’il conviendra de confirmer sur de longues durées.

En conséquence l’ADEME est conduite à formuler un avis négatif pour une éventuelle réalisation à l’échelle industrielle d’une telle unité. Toutefois, elle continuera à assurer une veille sur le développement de cette technologie