La Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile

 
 

 

Présentation

logo gendarmerie

La BPDJ de l'Hérault, constituée de 6 gendarmes, a été créée en 1999, La commune de LUNEL a été choisie, étant zone d'éducation prioritaire.

Son principal objectif, est de toucher un public jeune et d'élargir la prévention en se rapprochant au plus près des risques et dangers existants de nos jours, en actualisant sans cesse le contenu des messages envers la jeunesse. Pour atteindre la plus grande partie des jeunes, une convention entre la gendarmerie et l'éducation nationale a été signée, pour que la prévention puisse se faire dans les établissements scolaires du département.

Directement avec les établissements solliciteurs, des projets particuliers et/ou ponctuels (semaine prévention, santé,...) peuvent être également élaborés, il en est de même avec le milieu associatif local. Lors des périodes de vacances scolaires, estivales et autres, des actions de prévention en direction des jeunes existent (V.V.V, centre de loisirs, camps de vacances).

Depuis trois ans elle fonctionne sous le mode d'un plan départemental de prévention et ce en partenariat avec l'inspection d'académie de l'Hérault et coordonné par Mme Nelly SUEUR.

2

Les établissements sélectionnés de concert avec la B.P.D.J, bénéficient d'une prévention spécifique quant à une ou des problématiques particulières. Le temps nécessaire aux préventions (choix libre des niveaux de classes, thématiques abordées, ateliers, point écoute,...) est adapté.

Le référent scolaire de chaque unité locale est associé au plan, il est l'interlocuteur privilégié auprès des établissements et des jeunes le reste de l'année maintenant ainsi le lien entre les jeunes l'éducation nationale et la gendarmerie (locale et la B.P.D.J).

Compétences

competence

La B.P.D.J intervient sur tout le département de l'Hérault, hors les villes où la police nationale est présente.

Le public visé en priorité lors des actions de prévention est « les jeunes », en milieu scolaire (du primaire au lycée), associatif ou bien encore rencontré lors de surveillance sur des lieux de rencontre (City stade, skate park,....). La B.P.D.J effectue également des informations auprès des parents et des professionnels travaillant dans le domaine de l'enfance (travailleurs sociaux, policiers municipaux, petite enfance, infirmière scolaires, assistantes sociales,..)

Les différentes thématiques abordées sont, la loi, les violences, les dangers d'internet, et la toxicomanie.

La BPDJ s'inscrit dans le processus SAGES (Sanctuarisation Global de l'Espace Scolaire). Un diagnostic est élaboré avec la direction académique de l'éducation nationale afin de lutter contre les violences par un dispositif de protection des différents professionnels impliqués (prévention, contact, actions, projets,...)

Plus d'infos sur cette unité : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Sites/Gendarmerie/Jeunesse/Adolescents/BPDJ/La-Brigade-de-prevention-de-la-delinquance-juvenile-BPDJ

Compétences particulières

La particularité des militaires de la BPDJ, est qu'ils procèdent aux entretiens audiovisuels non suggestifs de mineurs victimes de maltraitance et d'agressions sexuelles. Il s'agit de libérer la parole de l'enfant quant aux faits dont il se dit la victime. 

Pour ce, il bénéficie d'une structure adaptée lui permettant ainsi d'être dans les meilleurs dispositions possibles. Lui évitant de la sorte la multiplicité des entretiens et d'en raccourcir la durée.

Les actions de prévention de la B.P.D.J s'inscrivent dans le plan de prévention de la délinquance et d'aide aux victimes 2010-2012