Le nouveau plan Vigipirate à partir du 20 février 2014

 
 

Rénové pour mieux anticiper et répondre aux menaces d’actions terroristes, ce nouveau plan de vigilance, de prévention et de protection associe plus largement tous les acteurs impliqués dans sa mise en œuvre.

Ses mesures sont applicables sur le territoire national, en mer et à l’étranger, dans les pays où les ressortissants, les représentations et les intérêts français sont menacés.

Au niveau local, les préfets assurent la cohérence des dispositifs mis en œuvre par les différents acteurs et définissent les sites concernés. 

Le code d’alerte est simplifié

Le code couleur est abandonné au profit de deux niveaux de mobilisation :

  • un niveau de vigilance (qui peut ponctuellement être renforcé par des mesures plus contraignantes)
  • un niveau d’alerte face à un risque imminent d’attentat. Ce dernier permet la mise en œuvre de mesures exceptionnelles et temporaires lorsque des projets d’attentats terroristes sont détectés ou lorsqu’un acte terroriste a été commis sur le territoire national

Un logo reconnaissable par tous

Le plan Vigipirate se dote d’une signalétique : un logo rouge en forme de triangle, portant la mention Vigipirate. Il permettra d’identifier plus rapidement l’application de mesures Vigipirate.

En cas d’alerte attentat, un logo spécifique "Alerte attentat" sera mis en place sur les lieux concernés.

Vigipirate poursuit trois grands objectifs

  • assurer en permanence une protection adaptée des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste ;
  • développer et maintenir une culture de vigilance de l’ensemble des acteurs (l’Etat, les opérateurs d’infrastructures et de réseaux vitaux, les collectivités territoriales, les opérateurs économiques mais aussi les citoyens) afin de prévenir ou de déceler le plus en amont possible toute menace d’action terroriste ;
  • permettre une réaction rapide et coordonnée en cas de menace caractérisée ou d’action terroriste, afin de renforcer la protection, de faciliter l’intervention, d’assurer la continuité des activités d’importance vitale.

Ce plan comporte 307 mesures, réparties dans 12 domaines d’activités tels que, par exemple, la sécurité des systèmes d’information, les installations et matières dangereuses, les réseaux d’énergie, les transports, la santé, l’alimentation, etc.

100 mesures sont applicables en permanence, les autres peuvent être activées pour renforcer la protection selon l’évaluation de la menace.

Vigipirate : une mobilisation de tous les acteurs

Il associe l’ensemble des ministères, les opérateurs d’importance vitale, les collectivités territoriales, tous les opérateurs susceptibles de concourir à la vigilance et à la protection et l’ensemble des citoyens.

De simples réflexes préventifs doivent être adoptés au quotidien : ne pas laisser de bagages abandonnés, signaler les objets ou comportements suspects, respecter les consignes de sécurité, se soumettre aux contrôles, faciliter l’intervention des secours ou des forces de l’ordre. Toutes les informations utiles sur le plan Vigipirate sont disponibles et téléchargeables sur le site risques.gouv.fr .