INFOS

3e édition des Trophées de la bioéconomie (2020-2021) : candidatez jusqu'au 15 janvier !

 
 
3e édition des Trophées de la bioéconomie (2020-2021) : candidatez jusqu'au 15 janvier !

Pour la troisième année consécutive, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation organise les « Trophées de la bioéconomie ». Ce concours récompense des projets de filière fondés sur la valorisation des bioressources (agricole, forestière ou aquacole) pour la fabrication de produits innovants, se substituant en tout ou partie à des produits d’origine fossile.

Les projets doivent s’inscrire dans l’une des 3 catégories suivantes : biomatériaux, chimie biosourcée, bioénergies.

Les dossiers de candidature sont à déposer dans les Directions Régionales de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF, ou DAAF dans les départements d’outremer) entre le 17 septembre et le 15 novembre 2020. Les DRAAF organiseront un jury chargé de désigner le lauréat régional.

Un jury national désignera ensuite 3 lauréats finaux, en retenant un projet pour chacune des catégorie suivantes : biomatériaux, chimie du végétal et bioénergies.

Les 3 lauréats nationaux devaient être récompensés le 7 mars 2021, lors de la clôture du Salon International de l’Agriculture 2021. Compte-tenu, de l’annulation du Salon de l’Agriculture une solution alternative pour la remise des Trophées de la bioéconomie. La Banque Populaire sponsor des trophées 2020-2021 s’engage à récompenser les
3 lauréats nationaux par les démarches suivantes :
 en les valorisant par des opérations de communication, destinées à les aider à faire connaître leur
projet
 en leur apportant aide et conseil, en qualité

Dépôt des candidature auprès de la DRAAF Occitanie par voie électronique sous format word ou writer, avant le 15 janvier 2021 (la date-butoir du 15 novembre a été repoussée exceptionnellement de 2 mois).

La précédente édition des trophées de la bioéconomie, a mis en lumière la région Occitanie en décernant un prix national au projet FOLLIVARDE porté par le laboratoire AkiNao près de Perpignan, avec la production de méthodes alternatives aux pesticides conventionnels avec un bio-fongicide et un bio-herbicide à partir d’une plante endémique du littoral du Roussillon (inule visqueuse) .

Autant de projets qui créent de la valeur de l’amont à l’aval des filières, offrent une alternative au recours aux ressources fossiles, dynamisent les territoires tout en répondant aux attentes des consommateurs. La réalité économique de ces projets incarne le développement de la bioéconomie sur le territoire, soutenu au travers du plan d’action national bioéconomie (axe 2 « promouvoir la bioéconomie et ses produits auprès du grand public » - action 6).

Contact : Valérie Martel - valerie.martel@agriculture.gouv.fr - 05 61 10 61 22