Plan 1 jeune 1 solution

Plan 1 jeune 1 solution

 
 
Plan 1 jeune 1 solution

Le Gouvernement a mis en place un volet spécifique Jeunes dans le cadre du plan de relance car les jeunes sont aujourd’hui les plus impactés par la crise. Les moyens mobilisés pour soutenir nos jeunes sont considérables ; mais pour que ce plan de relance soit une réussite dans nos territoires, la mobilisation de tous est indispensable.

Les conséquences économiques de la crise sanitaire touchent de plein fouet les jeunes, qui en sont les premières victimes puisque certains n’ont pas pu achever leur formation et d’autres arrivent, à l’issue de leurs études, sur un marché du travail durement frappé par la crise économique et sociale. Les demandeurs d'emploi en fin de mois des moins de 26 ans en catégorie A a progressé de 11,2 % en un an dans l’Hérault contre 6,4 % pour l’ensemble des publics.

Protéger l’avenir des jeunes est l’une des priorités du Gouvernement. C’est pourquoi, il a décidé d’identifier un volet spécifique relatif à l’insertion professionnelle des jeunes dans le cadre du plan de relance : c’est le plan «#1jeune1solution ».

Ce plan pour les jeunes matérialise un engagement fort : celui de ne laisser aucun jeune sans solution, en proposant des mesures adaptées à chaque situation. Il se structure en trois axes :

1. Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle ;

2. Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et métiers d’avenir ;

3. Accompagner 300 000 jeunes éloignés de l’emploi en construisant des parcours d’insertion sur mesure.

 

Compte tenu de l’enjeu et de l’importance de ce plan, qui est doté de 6,7 Mds d’euros, il a été décidé mettre en place des instances spécifiques qui assureront le pilotage et le suivi de sa mise en œuvre sur les territoires. Dans l’Hérault, le choix a été fait d’une animation territorialisée plutôt que d’une animation au seul niveau départemental. Il y aura donc quatre instances : deux sur l’arrondissement de Lodève, une sur l’arrondissement de Béziers et une sur le périmètre de la métropole de Montpellier.

Chacune de ces instances réunira les services de l’État (DIRECCTE, Éducation Nationale et DDCS), des représentants des intercommunalités, la Région et le Département, les opérateurs du service public de l’emploi (Pôle emploi, missions locale et Cap emploi), mais aussi les principaux acteurs du monde économique (consulaires et représentants patronaux).

Le plan se déclinera sur 2 ans avec une montée en puissance importante dès 2021.

Sur l’année 2020, l’enjeu est de faire connaitre aux entreprises les aides à l’embauche exceptionnelles qui sont mises en œuvre afin de les aides à embaucher et à préparer l’avenir à des coûts très faibles et même nuls pour l’embauche en alternance d’un jeune de moins de 21 ans.

Deux typologies d’aides sont disponibles

-       3 aides exceptionnelles à l’embauche

  • Aide de 4000 € sans autre condition qu’un âge inférieur à 26 ans
  • Aide de 5000 à 8000 € pour l’embauche d’un alternant
  • Aide de 5500 à 7000 € pour l’embauche d’un jeune résidant des quartiers

 

1jeune

.

.

Les mesures phares : trois aides exceptionnelles à l’embauche

 

 

  • Une aide exceptionnelle de 8 000 euros pour recruter en contrat d’apprentissage  ou de professionnalisation un jeune de plus de 18 ans et moins de 30 ans,  et de 5 000 euros pour un alternant de moins de 18 ans, recruté entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021

 

  • Une aide exceptionnelle Emploi Francs + pouvant aller jusqu’à 17 000 euros (sur 3 ans) pour tout recrutement dun jeune de moins de 26 ans résident en quartier prioritaire, entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021

.

> 3.Flyer info employeurs - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,46 Mb

> 2.Guide apprentissage entreprise - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,89 Mb

> 3.Flyer info employeurs - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,46 Mb

.

.

Au-delà de ces aides immédiatement mobilisables, l’ensemble du plan se met en œuvre sur les trois volets suivants :

 -          Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle avec la mise en œuvre d’un accès privilégié aux contrats aidés pour les jeunes : Parcours Emploi Compétences ainsi que la mise en œuvre de Contrats Initiative Emploi réservés aux jeunes

 -          Orienter et former les jeunes vers les secteurs et les métiers d’avenir avec la mise en place de formations supplémentaires dédiées aux jeunes

 -          Accompagner les jeunes éloignés de l’emploi en proposant des parcours d’insertion sur mesure avec une augmentation sensible en 2021 des dispositifs d’accompagnement intensif portés par les missions locales et pôle emploi

 

 Davantage d'informations sur : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/france-relance-lancement-de-la-plateforme-1-jeune-1-solution