L'État acteur dans le département

Mahamadou Diarra préside la cérémonie de remise des prix du concours « Bulles de mémoire »

 
 
Cérémonie de remise des prix du concours « Bulles de mémoire »

« Bulles de mémoires » est un concours national de bande dessinée, invitant les collégiens, lycéens, enseignants et jeunes auteurs en herbes à réfléchir sur un thème relatif aux souvenirs de combattants et des grands conflits de notre histoire.  Dans chaque région, une première sélection est effectuée et donne lieu à une remise de prix, dont les lauréats seront retenus pour concourir au niveau national.

Cette initiative permet aux jeunes de réaliser avec créativité un travail de mémoire documenté, au carrefour de l’histoire et de l’art, sur un thème variant chaque année. Le thème de l’édition 2018-2019 est : « Après la guerre : se reconstruire ».

 Les travaux ont été soumis à un jury composé de membres de l'ONACVG, du conseil départemental de l'Hérault, de la Section des Membres Légion d'Honneur de l'Hérault, de Radio AVIVA, du rectorat de Montpellier, de la Fédération André Maginot, ainsi que d'un Délégué militaire départemental de l'Hérault et d'un spécialiste de la bande dessinée. Ce jury apprécie la qualité graphique de chaque bande dessinée, mais également le respect de la véracité historique et l’originalité de l’œuvre.

 Notons que cette année le premier prix de la catégorie « candidat libre – collège» est remporté par deux jeunes Héraultais, de même que le premier prix de la catégorie « candidat libre – lycée ». Le deuxième prix de la catégorie « Collège » est remporté par la classe de 3ème du collège  Olympe de Gouges de Loupian. Enfin, les trois lauréat de la catégorie « Lycée » sont également des établissements de l’Hérault : le premier prix est attribué au Lycée La Trinité de Béziers, le second et le troisième prix sont attribués à des élèves du lycée Notre-Dame La Merci Littoral de la Grande Motte.

 Depuis l’édition 2017-2018, le partenariat s’est élargit à la Belgique grâce au War Heritage Institute et à l’Allemagne, par le biais du Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V. Ces deux pays proposent à présent des concours similaires.