L'État acteur dans le département

Déplacement du Président de la République, Emmanuel Macron, aux Assises de l'économie de la mer

 
 
Déplacement du Président de la République, Emmanuel Macron, aux Assises de l'économie de la mer

Mardi 03 décembre 2019, Emmanuel Macron, président de la République s'est rendu aux Assises de l'économie de la mer à Montpellier. Il est venu accompagné d'Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation et Annick Girardin, ministre des outre-Mer.

 "L’océan est un bien commun de l’humanité, un bien placé sous notre responsabilité collective et individuelle. La France sera à l’avant-garde dans les instances internationales pour la défense et la protection des océans.

Nous agissons pour protéger la biodiversité :

  • En portant à 30% l’objectif d’espaces maritimes protégés d’ici 2022 (contre 1% il y a seulement 10 ans)
  • En respectant les prélèvements de poissons au niveau européen, garantissant ainsi le renouvellement des stocks
  • En limitant notre production de déchets : les objets en plastiques à usage unique seront interdits dès le 1er janvier 2020, éliminant ainsi des tonnes et des tonnes de produits nocifs pour notre écosystème marin.
  • En installant une station de recherche sur les îles Éparses dès l’année prochaine comme le Président s’y était engagé et en lançant un Programme prioritaire de recherche Océans et climat.

Nous agissons pour protéger le climat et limiter les émissions de gaz à effet de serre :

  • En mobilisant la communauté internationale pour que l’accord de Paris sur le climat soit appliqué à travers le monde.
  • En abaissant la vitesse des navires afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et en les faisant fonctionner au GNL.
  • En investissant sur l’éolien en mer : le premier parc éolien en mer a été lancé à Saint-Nazaire, le Président a réaffirmé son ambition à ce que le mouvement se poursuive. D’ici 2024, l’État attribuera ainsi chaque année 1GW de puissance supplémentaire, soit l’équivalent de 1 à 2 parcs éoliens chaque année.

La France agit ainsi en conciliant écologie et économie : en protégeant la biodiversité tout en préservant la continuité de la pêche, en baissant les émissions de gaz à effet de serre tout en poursuivant nos échanges à travers le monde, en préservant les océans tout en assurant la prospérité et le développement de nos sociétés. La France s’engage dans la voie bleue du progrès. Une voie dans laquelle pourra la suivre l’Organisation maritime internationale."

En savoir plus

IMG-0166
IMG-0165